Share this page Print this page Add this page to my favourites Recommend this page to a friend Increase fontDecrease font

Your search

Pertinence : 5 %

Parc national de Port-Cros

Créé en 1963, le Parc National de Port-Cros a été le premier parc marin européen.

Modeste en étendue (1200 hectares environ et couvrant une zone de la côte à 600 mètres au large), la partie marine du parc concentre des enjeux énormes à quelques encablures de l’un des littoraux les plus touristiques de France. Le parc joue un rôle moteur dans la préservation des espaces marins environnants (rade de Hyères, Porquerolles), notamment dans le cadre de...

Pertinence : 5 %

RNCFS du golfe du Morbihan

La Réserve nationale de chasse et de faune sauvage (RNCFS) du golfe du Morbihan a été créée par l’arrêté ministériel du 16 janvier 2008. Du fait d’un véritable système de gestion, cette réserve nationale de chasse et de faune Sauvage du golfe du Morbihan doit être distinguée des simples réserves de chasse maritime qui limitent uniquement la perturbation par la chasse.

Pertinence : 5 %

Connaître

Les programmes d’acquisition de connaissance mis en œuvre par, pour ou avec l’Agence sur le patrimoine naturel marin s’organisent soit vers les habitats, du fait de leur caractère patrimonial ou fonctionnel, soit vers les espèces, soit vers la structure globale d’un écosystème ou l’une de ces composantes structurelles.

Pertinence : 5 %

Ecosystèmes

L’Agence peut être amenée à lancer et coordonner l’exécution de campagnes  exploratoires dans  des zones où les enjeux de gestion et de protection paraissent importants  mais où les connaissances  sont trop limitées pour envisager de délimiter des aires marines protégées et d’élaborer des objectifs de gestion.

Pour ces programmes, l’approche dépasse la réalisation d’inventaires d’habitats. Elle s’intéresse aussi aux différents compartiments de l’écosystème, à la chaine trophique  et à ses indicateurs de santé que constituent les...

Pertinence : 5 %

Habitats et espèces benthiques

La faune et la flore marine, sédentaires ou peu mobiles, constitue un élément majeur des écosystèmes marins sur lequel portent les politiques publiques liées à la gestion du patrimoine naturel ou à l’exploitation des ressources. Face au manque de connaissance, l’Agence a développé des programmes d’acquisition de données qui ont pour objet d’identifier, caractériser et cartographier les habitats et les espèces des fonds marins. Ils ont pour vocation d’alimenter les documents de gestion en cours...

Pertinence : 5 %

Cartographie prédictive des habitats marins

En collaboration avec l’Ifremer et l’Institut des milieux aquatiques de Biarritz, l’Agence a conçu un programme de cartographie de l’espace marin national. Il conjugue synthèse des travaux existant et prédiction (on prédit l'habitat sur la base d'indices) afin de couvrir les 11 millions de km2 des eaux métropolitaines françaises et de disposer d’une carte quasi complète des habitats physiques de l’ensemble. Achevé en métropole et en cours en outre-mer, ce travail apportera des informations sur les...

Pertinence : 5 %

Suivi satellitaire des tortues - golfe de Gascogne

L’Agence s’est associée au Centre d’études et de soins des tortues marines de la Rochelle afin d’approfondir les connaissances sur la tortue caouanne du Golfe de Gascogne, l’espèce de tortue marine fréquentant majoritairement nos côtes tempérées. Le suivi satellitaire ou télémétrique a vocation à fournir des éléments de connaissance sur le comportement de ces animaux représentatifs d’une communauté patrimoniale. Lorsque les tortues s’échouent,suite à des tempêtes hivernales notamment, elles sont marquées, puis suivies. Une balise...

Pertinence : 5 %

Les herbiers marins

Les herbiers, qui forment des prairies sous-marines en forte régression depuis plusieurs décennies, assurent de multiples fonctions (oxygénation, stabilisation des fonds, production de matière organique, source de nourriture, zone de frayère et refuge pour de nombreux organismes). Alors qu’en superficie, ils n’occupent que 0,15% des fonds marins, leur importance écologique est considérable. Leur capacité de production en matière organique et en oxygène est comparable aux forêts tropicales, récifs coralliens, mangroves, estuaires ou zones de remontée...

Pertinence : 5 %

Récifs artificiels

L'immersion de récifs artificiels sur des fonds appauvris favorise la fixation de la faune et de la flore ce qui permet une recolonisation des fonds marins et peut conduire à une valorisation des ressources halieutiques. Ils répondent aux dégradations constantes sur l’environnement marin. Le rôle structurant et fédérateur des aires marines protégés contribue à mieux encadrer les projets d’aménagements en récifs artificiels, à leur gestion et au suivi. Avec un réseau cohérent d’aires marines protégées,...