Share this page Print this page Add this page to my favourites Recommend this page to a friend Increase fontDecrease font

Your search

Pertinence : 5 %

Antennes

L’Agence française pour la biodiversité est représentée sur les façades maritimes métropolitaines ainsi que dans plusieurs régions ultra-marines. Les antennes de façade maritime apportent leur appui aux différentes politiques publiques sur le milieu marin et contribuent à la coopération, à une échelle régionale. L’Agence est ainsi présente, au niveau maritime, en Méditerranée (Marseille), en Atlantique (Brest), en Manche (Le Havre), dans le Pacifique (Papeete, Polynésie française et Nouméa, Nouvelle-Calédonie) et dans les Caraïbes (Saint-Claude, Guadeloupe).

L’action...

Pertinence : 5 %

Antenne Méditerranée

Basée à Marseille, l'antenne Méditerranée met en œuvre à l’échelle de la Méditerranée les missions d’appui aux politiques publiques de l’Agence en matière de création et de gestion d’aires marines protégées et de protection du milieu marin :

Pertinence : 5 %

Contexte global

Avec 11 millions de km² principalement situés en outre-mer, la France possède le second espace maritime au monde, réparti sur trois océans. Elle héberge ainsi 10% des récifs coralliens, 20% des atolls, 6% des monts sous-marins. Ces milieux sont d’une grande richesse biologique. Ils supportent de nombreuses activités économiques dont le développement non maitrisé provoque des pressions sur les écosystèmes marins et les fragilise. La France est donc particulièrement concernée par ces enjeux.

Pertinence : 5 %

Intervenir dans les AMP

Contribuer au bon état des eaux marines : vaste ambition pour des aires marines protégées aux territoires plus ou moins étendus. En intervenant à leur échelle et à celle du réseau, les gestionnaires disposent d’un panel de moyens appelé à se développer avec la mise en place d’un véritable réseau d’AMP.

Pertinence : 5 %

Evaluer

Pour une gestion efficace d’un espace marin, quelle qu’en soit la taille, il est nécessaire d’évaluer son état écologique, et suivre son évolution. L’Agence des aires marines protégées met en œuvre des actions d’évaluation et de suivis, à différente échelle de l’aire marine protégée individuelle jusqu’à celle de l’ensemble des eaux sous juridiction française d’une région océanique.

Pertinence : 5 %

Etat des mers françaises

L’Agence française pour la biodiversité, en partenariat avec l’Ifremer, contribue à l’évaluation et au suivi de l’état des eaux marines françaises à l’échelle de grandes régions maritimes. Cette mission se traduit, d’une part, par une participation à l’Observatoire national de la mer et du littoral et par la conception d’un tableau de bord des mers françaises destinés à informer les décideurs, les acteurs du monde maritime et le public. D’autre part, l’Agence intervient comme coordinateur...

Pertinence : 5 %

Suivre et évaluer les AMP

Dans le cadre des stratégies coordonnées au niveau national, l’Agence a eu pour mission d’élaborer et de mettre en œuvreun système de suivi et d’évaluationadapté aux aires marines protégées. C’est le principe duTableau de bord des AMPdéveloppé en partenariat avec les gestionnaires, les partenaires scientifiques et les collectivités concernées. Il répond aux différents engagements nationaux et internationaux concernant la création d’unréseau d’AMP cohérent, représentatif et efficace pour 2012et respecte la nécessité derapportageinhérent aux évaluations de...

Pertinence : 5 %

Une nouvelle catégorie d’AMP est lancée : les zones de conservation halieutiques

Les zones de conservation halieutiques constituent officiellement une nouvelle catégorie d’aires marines protégées (AMP) suite à la parution le 19 avril dernier de leur décret de création signé par les ministères de l’Environnement, de la Pêche et des Outre-mer. Ces AMP ont pour objectif de préserver à long terme les espèces exploitées (poissons et coquillages principalement) et de bénéficier à terme aux pêcheurs qui les exploitent.

Pertinence : 5 %

Objectifs pour le milieu marin

L’Agence française pour la biodiversité poursuit les missions de protection du milieu marin, portée initialement par l'Agence des aires marines protégées. A savoir : l’appui aux politiques publiques de création et de gestion d’aires marines protégées sur l’ensemble du domaine maritime français, l’animation du réseau des aires marines protégées, le soutien technique et financier aux parcs naturels marins, le renforcement du potentiel français dans les négociations internationales sur la mer.

Pertinence : 5 %

Stratégie nationale

La stratégie nationale de création et de gestion des aires marines protégées a été élaborée par un groupe de travail (CA élargi de l’ex Agence des aires marines protégées), à la suite du Grenelle de la mer. Le texte de la stratégie a été remis à la ministre chargée du développement durable en octobre 2011. Il a fait l’objet de consultations (instances nationales référentes, consultations interministérielles et collectivités d’outre-mer). A l’issue de ce processus et...